AFSP et OMASP – Premiers éléments sur les recrutements 2013

L’Association Française de Science Politique et l’OMASP vous informent…
Premiers éléments sur les recrutements 2013

L’OMASP vient de publier sur son site les derniers résultats (Lyon 3 n°4096 et Lyon 3 n°4102) de la campagne de recrutement synchronisé des postes de MCF [ http://www.afsp.info/omasp/recrutements2013/recrutements2013.html#synchro ] et de PR [ http://www.afsp.info/omasp/recrutements2013/recrutements2013.html#pr ] de ce semestre. L’Observatoire remercie ses partenaires et interlocuteurs pour l’aide essentielle qu’ils lui ont apportée afin d’informer la communauté scientifique de ces recrutements.

Si la session 2013 a – grâce à l’action des associations de la discipline – permit d’éviter à une exception près les chevauchements des dates d’audition, elle reste marquée par deux événements fâcheux. Le premier concerne la fermeture, après publication sur l’application Galaxie du poste de MCF vacant à l’Université de la Réunion. Le second concerne le refus des autorités et collègues contactés de l’Université de Lyon 3 de rendre publiques les informations relatives tant à la composition des Comités concernés par les deux postes de MCF qu’au calendrier de leurs travaux et quant aux résultats finaux. Une telle attitude ne peut qu’être déplorée par l’AFSP qui milite depuis de nombreuses années, avec les autres associations de la discipline, pour assurer la publicité légitime de ces opérations de recrutements. On notera au demeurant que cette empathie pour le secret va de pair avec un endo-recrutement dont il faudra un jour probablement questionner la légitimité.

Il est bien sûr encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives de ce recrutement de 13 nouveaux MCF. Observons toutefois quelques éléments. Le recrutement de ces nouveaux collègues est presque paritaire (53,8 % d’hommes contre 46,2 % de femmes). La mutation a été privilégié par 15 % des établissements ayant publié un poste lors de cette session synchronisée. L’endo-recrutement reste élevé puisqu’il représente plus de 23 % des postes publiés, pour ne tenir compte ici que d’une mesure minimale. Enfin, nouveauté à signaler, deux postes ont été proposés à des collègues ayant fait leur doctorat à l’étranger (Université Libre de Bruxelles et Université d’Harvard). Ce qui est une presque révolution dans un corps de MCF resté très autochtone dans le passé.

Comme il se doit, au fur et à mesure des publications sur le site Galaxie, l’OMASP continuera à mettre en œuvre les dispositifs vous permettant de suivre en temps réel les recrutements de la session au fil de l’eau d’ores et déjà engagée [ http://www.afsp.info/omasp/recrutements2013/recrutements2013.html#fileau ]

Retrouvez aussi sur notre site les résultats des recrutements au CNRS et les résultats de l’agrégation 2013 dans notre discipline [ http://www.afsp.info/omasp/recrutements2013/recrutements2013.html#cnrs ].

Pour une mise en perspective de ces questions, l’Observatoire vous invite à lire le dossier récent publié par la revue de nos amis de la SQSP, Politique et Sociétés, « La science politique francophone. Défis et trajectoires » (31-3, 2012) qui contient plusieurs articles sur les transformations des recrutements dans la science politique de langue française [ http://www.erudit.org/revue/ps/2012/v31/n3/index.html ].

Yves DELOYE
Secrétaire général de l’AFSP